Techniquement appelée « vibrisses » la moustache du chat est un apanage précieux sans lequel il serait perdu.

Les chats ont des vibrisses ailleurs que sur le museau. Celles qu’ils portent à l’arrière de leurs pattes antérieures, les vibrisses carpiennes, sont tout aussi sensibles. Beaucoup de chats ont également des vibrisses à la place des sourcils. Elles tombent et repoussent en permanence.

Les vibrisses varient en fonction de la race. Celles du DEVON REX sont courtes et ondulées, tant que celles de L’AMERICAN WIREHAIR sont rêches, frisées et recroquevillées comme du fil de fer.

Les vibrisses du chat sont extrêmement sensibles et ont de multiples usages. La nuit, dans l’obscurité, elles fonctionnent comme des antennes et lui évitent de heurter des obstacles. Elles l’aident, également, à juger de la vitesse et de la direction du vent avant d’effectuer un grand saut. Le chat les utilise aussi pour mesurer la largeur d’un passage afin de ne pas rester coincé et pour préciser l’origine d’une odeur véhiculée par le vent, comme de la nourriture ou une femelle en chaleur. Le chat avance ses vibrisses pour toucher la proie qu’il vient de tuer et s’assurer qu’elle est bien morte sans avoir à la lâcher. Il s’en sert, également, pour saluer d’autres chats ou exprimer ses émotions.

On ne coupe jamais les moustaches d’un chat !